Par Jody Johnson-Pettit

La Dre Abby Jakob affirme que le fait de remporter le prix du jeune professionnel de l’année a été « le meilleur moment » de sa vie jusqu’à présent.

« Je n’ai jamais été aussi fier et honoré », a déclaré l’optométriste de 29 ans, propriétaire de EYES à Kingsville, en Ontario, au magazine Optical Prism.

« Être reconnu pour mes efforts si tôt dans ma carrière est un tel regain de confiance et si gratifiant. Je ne peux même pas décrire la joie que je ressens encore ce jour-là.

Jakob, qui est né et a grandi à Kingsville, a reçu le prix de la Chambre de commerce régionale de Windsor-Essex et du Windsor Star en avril.
Jakob a commencé à pratiquer l’optométrie en 2014, après avoir obtenu son diplôme summa cum laude de l’Illinois College of Optometry en mai de la même année.

Elle a décidé d’ouvrir sa propre entreprise en mars 2017.

L’idée de devenir optométriste a été lancée par une influence positive dans la vie du Dr Jakob.
« Mon optométriste, le Dr Brian Adamson, m’a inspiré. Il m’a toujours dit à quel point il aimait sa carrière et c’était rare à entendre. Je savais que je voulais faire quelque chose dans le domaine des soins de santé. J’ai toujours pensé que je deviendrais vétérinaire, mais après avoir suivi mon vétérinaire local, c’était trop triste pour moi de voir des animaux malades ou mourants. C’est à ce moment-là que je me suis sérieusement penché sur l’optométrie.
C’est un choix de carrière qu’elle apprécie vraiment.

« J’aime être témoin du moment où les patients commencent à comprendre la raison de leurs symptômes ou de leurs préoccupations, comme s’ils avaient enfin une réponse à leurs questions. C’est comme si une ampoule s’allandait pour eux et ils sont très reconnaissants. Je trouve cela très gratifiant, surtout parce que ces patients sont les plus reconnaissants.

La Dre Jakob se souvient d’un moment où elle a fait une différence importante dans la vie d’un jeune patient. Il s’agit d’un rappel important que des examens réguliers de la vue sont essentiels.

« Une fois, une petite fille est venue se plaindre de maux de tête. Après avoir dilaté ses pupilles et constaté que ses nerfs optiques étaient enflés, je l’ai envoyée directement à l’ER pour passer une IRM. Elle a fini par être transportée par avion à Toronto, à quatre heures de route, pour subir une intervention chirurgicale au cerveau, où une tumeur a été enlevée. Elle va parfaitement bien aujourd’hui et est revenue à mon bureau avec une note de remerciement et un gros câlin! Je ne l’oublierai jamais.

Selon les sages mots du Dr Jakob, il est crucial de « traiter les autres de la façon dont vous aimeriez être traité, de sourire et de toujours écouter le patient ».