Luxottica a publié sa revue annuelle 2015 qui décrivait la rentabilité continue de la société jusqu’en 2016 ainsi que l’examen de la stratégie à long terme.
Il a également été publié qu’il n’y a pas de pourparlers entre Luxottica et Essilor.
Le directeur général de Luxottica, Massimo Vian, a déclaré aux actionnaires qu’il n’y avait pas de discussions avec essilor en France ou zeiss en Allemagne sur d’éventuels rapprochements.
Il a déclaré que les deux sociétés sont les fournisseurs de Luxottica et que c’est la seule relation que Luxottica a avec elles.

Les divisions De détail et de gros ont toutes deux déclaré une augmentation des ventes nettes à taux de change constants2, même si elles sont comparées au solide premier trimestre de l’année dernière, lorsque le lancement de la première collection Michael Kors a généré une demande de pointe en Amérique du Nord. En outre, la performance du commerce de détail a été affectée par un calendrier de vente au détail moins favorable en raison de l’adoption du calendrier grégorien au cours du trimestre.

Le Groupe continue de croître en Amérique du Nord et en Europe ainsi que dans les marchés émergents, à l’exclusion de l’impact négatif des taux de change, en particulier en Amérique latine.

En 2015, Luxottica a lancé une série d’initiatives qui assureront une plus grande efficacité et intégration de ses différentes entreprises. En 2016, cet effort sera enrichi de nouvelles actions qui aideront à libérer des ressources qui peuvent être réinvesties dans des activités plus rentables. Luxottica envisage une simplification de sa structure d’entreprise sur les marchés régionaux du monde entier ainsi qu’une évolution de la fonction marketing qui mettrait davantage l’accent sur la communication numérique.

Sur le plan commercial, le Groupe reste concentré sur des initiatives qui assurent un meilleur alignement des prix dans le monde entier et protègent l’équité de ses grandes marques.
Du côté de la vente au détail de l’entreprise, une nouvelle structure organisationnelle assure une coordination plus fluide au niveau mondial et aidera à faciliter l’ambitieux plan d’ouverture de plus de 1 000 magasins en 24 mois. Ce plan sera soutenu par un nouveau modèle de magasin visant à maximiser la productivité du réseau du Groupe.

Enfin, Luxottica a commencé la construction de trois nouveaux laboratoires pour la production de lentilles ophtalmiques en utilisant une technologie de pointe et des systèmes d’automatisation sophistiqués. L’exploitation de ces laboratoires au sein des principaux centres de distribution du Groupe permettra à la Société d’intégrer des lentilles et des montures à la bonne phase du cycle, optimisant ainsi le niveau de service de ses marques de vente au détail optique.

« Nous sommes satisfaits des résultats des quatre premiers mois de 2016, conformes à nos attentes, et de la qualité de notre croissance. Il s’agit d’une croissance réalisée dans un environnement macroéconomique plus volatil et incertain et dans une phase de profonde transformation de l’approche commerciale du Groupe. Nous avons eu quelques sacrifices initiaux en raison de l’harmonisation des prix dans les principales zones géographiques, de la mise en œuvre de politiques commerciales strictes envers les opérateurs en ligne et du nettoyage de certains des stocks de nos clients », ont commenté Leonardo Del Vecchio, président exécutif, et Massimo Vian, PDG des produits et des opérations. « Par conséquent, ces résultats, comparés à ceux de notre meilleur quartier en 2015, ne reflètent pas les activités et les initiatives que nous mettons en œuvre pour renforcer notre position concurrentielle et jeter les bases d’une croissance saine et durable à long terme. »

« Nous observons avec beaucoup d’intérêt les résultats commerciaux de l’optique, qui ont stimulé la croissance dans les principaux marchés au début de l’année. Le segment du soleil, généralement plus lent au premier trimestre, a montré une certaine incertitude principalement en raison du ralentissement du tourisme aux États-Unis et à Hong Kong.

« Bien que nous ayons souffert plus que prévu sur certains marchés tels que Hong Kong et le Moyen-Orient ainsi que dans le canal sportif d’Oakley, nous nous attendons à ce que les ventes rebondissent dans les mois à venir en raison du lancement de nouvelles collections innovantes et de nos nouvelles stratégies de marketing numérique. De plus, nous sommes confiants et confirmons nos prévisions pour l’ensemble de l’année.
« Bien que 2016 soit une année de changements significatifs pour le Groupe, les piliers de notre stratégie sont les mêmes : qualité des produits, marques fortes, usines efficaces, expansion continue de notre distribution généralisée et le plus haut niveau de service. Mais ils s’adaptent progressivement à un monde en évolution. Dans le passé, nous avons démontré avec succès notre capacité à innover et à nous réinventer. Les initiatives que nous mettons en place et les investissements que nous faisons dans la technologie et l’infrastructure nous permettront de gagner à long terme.

Amérique du Nord
En Amérique du Nord, la performance des ventes a été positive et s’est accélérée par rapport au quatrième trimestre de 2015 à taux de change constants2, même par rapport au premier trimestre record de l’année dernière (+6,7 % à taux de change constants2). Dans les divisions de détail et de gros, le secteur de l’optique a enregistré une solide croissance des ventes, tandis que le secteur du soleil a été stable.
Les ventes en gros ont augmenté de 2,7 % à taux de change constants2 par rapport au premier trimestre de l’an dernier, lorsque le lancement de Michael Kors a dépassé les attentes de la direction. Au cours du dernier trimestre, les avantages initiaux de l’intégration d’Oakley dans le canal optique ont également été partiellement compensés par l’impact du lancement d’initiatives visant à protéger et à renforcer davantage le portefeuille de marques.
Les ventes au détail ont augmenté de 0,9 % à taux de change constants2,5, ce qui a eu une incidence négative au cours du trimestre (environ 1 %) par le passage au calendrier grégorien, car le premier trimestre de 2016 comprenait des jours de l’année qui produisent généralement des ventes inférieures à celles des premiers jours d’avril.
LensCrafters a continué d’afficher une solide performance avec des ventes de magasins comparables4 en hausse de 2,0%. En revanche, Sunglass Hut a enregistré une légère baisse des ventes des magasins comparables4 (-1,3 %), les faibles flux touristiques ayant touché certains sites touristiques, qui représentent près de 15 % de ses ventes totales. La performance des deux chaînes de vente au détail est également comparée au meilleur trimestre de 2015.

L’Europe
L’Europe continue d’être une zone de croissance solide à la fois dans l’optique et le soleil, en hausse de plus de 4% dans l’ensemble à taux de change constants2. L’Italie, l’Espagne, la Turquie et l’Europe de l’Est ont été les plus performantes en termes de croissance totale des ventes, toutes en territoire à deux chiffres. Les résultats des ventes de la France et du Royaume-Uni ont été plus faibles, principalement en raison de la baisse des flux touristiques dans ces pays en raison de la récente attaque terroriste.
Dans le commerce de gros, la force des dernières collections et l’amélioration continue de la chaîne d’approvisionnement et, par conséquent, le niveau de service, ont produit un flux de commandes solide de la part des opticiens indépendants et des chaînes de vente au détail. La croissance des ventes de la division Vente au détail a été stimulée par une croissance à deux chiffres des ventes de magasins comparables4 pour Sunglass Hut en Europe continentale et par la contribution de nouveaux magasins.

Asie-Pacifique
En Asie-Pacifique, les ventes nettes ont diminué de 2,1 % à taux de change constants2 par rapport à la même période en 2015, ce qui met en évidence des tendances mitigées dans l’ensemble de la région. La Chine continentale et le Japon ont confirmé leurs tendances positives avec une croissance à deux chiffres. En particulier en Chine, le réalignement des prix, qui a débuté au second semestre 2015, a contribué à une forte croissance des volumes de ventes et des parts de marché des grandes marques du Groupe. Avec Ray-Ban, par exemple, Luxottica a ouvert son premier magasin Ray-Ban à Shanghai dans le but d’augmenter la visibilité de la marque et de renforcer sa distribution.
En revanche, Hong Kong et Macao, où le Groupe a enregistré un fort ralentissement, continuent d’être pénalisés par une détérioration progressive de l’environnement macroéconomique. Dans le même temps, en Corée, la mise en œuvre de SAP au cours de la première partie de 2015 a eu une incidence sur le calendrier d’expédition, ce qui a pesé sur la performance du premier trimestre, mais en avril, les ventes sont de nouveau sur la bonne voie.
Enfin, en Australie, les ventes des magasins comparables4 ont augmenté de 4,2 %, Sunglass Hut ayant affiché un autre trimestre solide et OPSM ayant enregistré une croissance, inversant la trajectoire négative des six derniers trimestres grâce à un examen complet des assortiments capables de générer plus de trafic en magasin et d’améliorer les taux de conversion.

Amérique latine
La nouvelle année a bien commencé en Amérique latine, où les ventes ont augmenté de 13,1% à taux de change constants2 en plus d’un premier trimestre déjà solide en 2015, mais ont diminué de 7,5% aux taux de change actuels2 en raison de la forte dépréciation du réal brésilien, du peso mexicain et d’autres monnaies locales par rapport à l’euro.
Au Brésil, les collections « made in Italy », associées à Vogue et aux collections locales A / X Armani Exchange récemment lancées, ont confirmé leur succès à la fois à travers les portes de vente en gros et chez Sunglass Hut.
Au Mexique, le Groupe a réalisé un nouveau trimestre de forte croissance, confirmant la solidité de la stratégie menée depuis plus de 20 ans sur ce marché.
Dans le commerce de détail, la performance s’est avérée particulièrement forte chez GMO, qui a affiché une croissance à deux chiffres des ventes des magasins comparables4 au Pérou et en Colombie, et chez Sunglass Hut au Mexique, où le Groupe a poursuivi son expansion, totalisant plus de 180 magasins à la fin du trimestre.