Le nombre de pauses pour reposer les yeux est à la hausse

La grande majorité des employés sont régulièrement touchés par au moins une perturbation visuelle au travail qui pourrait réduire leur performance, la plupart prenant plusieurs pauses pendant la journée pour reposer leurs yeux, selon une nouvelle recherche parrainée par Transitions Optical, Inc. L'enquête annuelle de l'entreprise sur les perceptions des avantages de la vue évoquée aux États-Unis révèle que 79 pour cent des employés disent qu'ils rencontrent au moins une perturbation visuelle qui dérange leurs yeux au travail, et plus de la moitié (53 pour cent ) admettent qu'ils consomment au moins une pause par jour pour se reposer les yeux parce qu'ils se bénissent ou se sentent mal à l'aise.

« La santé oculaire est essentielle au rendement du personnel et contribue grandement à la productivité », a déclaré Vincent Young, MD, qui est président de la Division d'ophtalmologie au Albert Einstein Medical Center à Philadelphie et a présenté les résultats du nouveau sondage lors de l'événement Academy 2014 de Transitions Optical. « Pour bien travailler, il faut se sentir bien. Et vous ne pouvez pas vous sentir à votre meilleur si vous ne voyez pas votre meilleur.

La principale plainte visuelle est les yeux fatigués, avec près de la moitié (47 pour cent) des employés le signalant. Environ un tiers des employés sont dérangés par d'autres problèmes, y compris la lumière qui se reflète hors de leur écran d'ordinateur, la lumière vive et éclatante, les yeux secs et la vision floue. Un autre 18 pour cent disent que leurs yeux se déchirent, tandis que 16 pour cent ont des problèmes avec la lumière réfléchie par les appareils personnels et un autre 16 pour cent sont dérangés par les reflets des surfaces [TABLEAU 1]extérieures. Les employés qui s'identifient comme hispaniques sont les plus susceptibles d'éprouver des troubles visuels de tous les groupes ethniques interrogés.

Un pourcentage significatif de 29 pour cent de tous les travailleurs disent qu'ils souffrent de maux de tête à la suite de troubles visuels. Selon la National Headache Foundation, les maux de tête ont coûté à la nation 17 milliards de dollars en absentéisme, perte de productivité et frais médicaux. La Fondation rapporte également que, bien que 90 pour cent des employés disent que les maux de tête inquiètent leur performance au travail, seulement 33 pour cent en parlent à leurs employeurs, ce qui indique un problème potentiellement plus important que les employeurs ne le pensent.

La recherche sur les perceptions des employés à l'égard des avantages de la vision a également exploré les moments de la journée où les problèmes de vision sont les plus inhabituels, révélant qu'un tiers (32 pour cent) des yeux des employés les dérangent le plus pendant l'après-midi, suivi du soir (24 pour cent) et du matin (8 pour cent). Un autre 17 pour cent ont déclaré que leur vision les dérangeait tout au long de la journée [TABLEAU 2].

« Avec autant de travailleurs signalant des troubles visuels, il n'est pas vraiment surprenant que plus de la moitié (53 pour cent) disent qu'ils prennent des pauses pendant la journée de travail pour se reposer les yeux, mais il est un peu alarmant que lorsque nous avons posé cette question en 2011, seulement 29 pour cent signalaient des pauses », a déclaré Smith Wyckoff, gestionnaire de compte clé, soins gérés / vente au détail en ligne, Transitions optiques. « Cela signifie qu'il y a eu une augmentation de 45 % du nombre de personnes prenant des pauses de leur journée de travail pour se reposer les yeux au cours des deux dernières années, potentiellement en raison du fait que les employés d'aujourd'hui travaillent de plus longues heures et sont exposés à plus d'appareils électroniques. »

Démontrant davantage l'impact négatif sur la productivité, la plupart des employés consomment plusieurs pauses tout au long de la journée en raison de problèmes de vision. L'employé moyen prend deux pauses par jour, mais près d'un tiers (32 pour cent) fume trois pauses ou plus, et 13 pour cent fume plus de cinq [TABLEAU 3]. Alors que les femmes sont plus susceptibles de dire qu'elles souffrent de troubles visuels au travail, les hommes sont plus susceptibles de dire qu'elles prennent des pauses à cause d'eux.

Une étude montre que les problèmes de focalisation oculaire, qui peuvent survenir avec la fatigue oculaire et la fatigue, peuvent faire perdre aux employés jusqu'à 15 minutes de temps de travail par jour. L'étude a indiqué que cela se traduit par des employeurs perdant plus de 2 000 $ par année par employé qui souffre de ce problème.

De nombreuses perturbations visuelles peuvent être atténuées par le port de la bonne lunetterie, y compris les lentilles avec une prescription à jour et des options de lentilles, comme les revêtements antireflets et les lentilles Transitions® pour réduire l'éblouissement.

Transitions Optical se consacre à la promotion de la vue saine dans le monde entier et à soutenir ses partenaires et les professionnels de l'optique avec des outils, des programmes et des ressources pour les aider dans leurs efforts individuels et aider à renforcer la croissance de l'industrie. Pour plus d'informations, visitez le site
TransitionsCanadaPRO.ca ou communiquez avec le Service à la clientèle optique de Transitions au (800) 848-1506 (États-Unis) ou au (877) 254-2590 (Canada).