Par Denis Langlois

Sharyn Webber dit qu’elle aime tout simplement les lunettes.

C’est une passion qui a été suscitée dans son adolescence après qu’elle a commencé à choisir ses propres cadres.

Par hasard dans les années 1970, elle s’est lancé dans l’industrie optique et dit qu’elle a su tout de suite qu’elle avait trouvé sa vocation.

Avec ses liens avec le monde de la santé et de la technologie, l’opticien serait toujours à la fine pointe du changement et les avantages pour le consommateur sont par la suite à la fois immédiats et gratifiants. Son fort alignement sur le monde de la mode maintient la vente au détail optique dynamique, stimulante, rapide et amusante. Le mentorat de personnes incroyables, ainsi que des cours d’optique, ont perfectionné mes compétences techniques, mais les cadres étaient

ce qui m’a intrigué. Les cadres en tant qu’art et design sont devenus la passion qui m’alimente. Me voici, quatre décennies plus tard, et mon intérêt n’a jamais faibli », dit-elle.

Récemment, la propriétaire de Highland Optical dans le nord de Vancouver a discuté avec
Optical Prism Magazine
de son entreprise et de l’avenir.

Q. Pourquoi avez-vous choisi d’ouvrir un magasin d’optique dans le nord de Vancouver?

A. Highland Optical a ouvert ses portes à cet endroit précis en 1964 par M. Edward Spray. Lui et son fils, Grant, l’ont dirigé, et je les ai rejoints en 1988. Ed a pris sa retraite peu de temps après mon arrivée, puis à la fin des années 90, Grant a quitté le magasin, restant mon partenaire d’affaires. J’ai alors été rejointe par mon personnel actuel, fabuleux et hautement qualifié : ma technicienne de laboratoire/opticienne francophone, Thérèse; ophtalmologiste/assistante technique Joan, et opticien Sharene. Ensemble, nous sommes devenus « Les Optigals ». Notre magasin se trouve au centre d’un petit quartier d’affaires bien-aimé et très éclectique, en tout cœur d’une communauté résidentielle près de la base de Grouse Mountain.

Q. Qu’est-ce que vous aimez dans le fait d’être un magasin d’optique indépendant?

R. Être complètement autonome me permet de sélectionner uniquement les produits que je juge appropriés pour mes clients – et pour moi, c’est primordial! Des cadres produits indépendamment, faits à la main / ou finis à la main et magnifiquement fabriqués nous donnent un avantage concurrentiel. Avec nos lentilles, nous pouvons choisir parmi l’un des principaux fabricants de lentilles et ne sommes pas liés à un seul laboratoire. De cette façon, nous pouvons choisir ce que nous pensons être le mieux pour les besoins spécifiques de nos clients. Lorsque nous avons repensé le magasin, nous avons pris en considération mes intérêts personnels dans la musique, la mode, les films, le design et le vintage et les avons incorporés dans le look.

Q. Quel type d’outils de marketing utilisez-vous?

Un. Nous faisons la promotion de notre identité par le biais de publicités imprimées dans les journaux communautaires et les magazines de style de vie sur papier glacé. De plus, nous avons un blog sur notre site Web (highlandoptical.ca) et une page Facebook.

Q. Y a-t-il des changements ou des plans pour l’avenir du magasin?

Un. Nous aimons être « Votre magasin d’optique communautaire » et rien ne nous rendrait plus heureux que de continuer à porter ce manteau indéfiniment. Nous nous efforçons de fournir d’excellents produits / une grande vision / d’excellents résultats / de grandes expériences. Après 53 ans, nous pouvons honnêtement dire: « Nous sommes dans le long terme! »